Fatigue : amie ou ennemie ?

La fatigue, à première vue, nous la considérons comme une ennemie. Nous faisons tout pour la combattre (enfin c’est ce que nous croyons !), nous la refusons, nous la nions complètement même parfois.

Examinons  un peu ce qu’est la fatigue …

Il y a plusieurs sortes de fatigues :

  • La fatigue la plus fréquente, dite « normale » est physiologique. Elle est ressentie à la suite d’efforts physiques ou intellectuels, au bout d’une période sans repos .. Sa cause est en générale « évidente », et elle est réversible par une période de repos (plus ou moins longue selon le degré atteint …)
  • La fatigue pathologique, ou anormale, a des causes plus graves. Dans environ 80% des cas il s’agit de soucis psychologiques (états dépressifs, trouble anxieux …), ou bien elle peut être liée à des maladies variées. Cette fatigue perdure quelque-soit le repos que vous vous accordez.  Dans ce cas, le mieux est de consulter un médecin sans trop tarder.

Pourquoi est-on fatigué ?

Pendant longtemps on a cru qu’on était fatigué quand on arrivait au maximum des capacités du corps, que la limite de l’effort physique était uniquement liée aux limites de capacité des muscles et de la capacité du système cardiovasculaire à amener suffisamment d’oxygène (modèle de A.V . Hill 1923 qui est resté utilisé jusqu’au début des années 2000 !).

Des études récentes sont revenues sur ce modèle et ont mis en lumière le rôle extrêmement important et extrêmement complexe du cerveau, qui va en réalité intervenir pour limiter notre capacité à fournir un effort de façon à ce que nous n’atteignions pas les limites du corps, celles où la blessure deviendrait presque inévitable.

La fatigue n’est pas une imperfection du corps humain : c’est une de ses plus grandes merveilles !

La fatigue est un signal d’alerte émis par votre cerveau, pour vous dire qu’il faut vous arrêter, qu’il faut vous reposer, sans quoi vous allez vous faire du mal.

Si vous passez outre, par exemple en vous gavant d’excitants comme le café ou d’autres choses pire comme les boissons énergisantes ou autres « booster », vous allez rencontrer 2 choses :

  • Les symptômes vont s’amplifier de plus en plus, souvent avec des formes détournées, car pour le cerveau c’est de plus en plus vital que vous vous reposiez
  • Vous risquez très fortement de vous blesser

Savez-vous identifier vos symptômes de fatigue ?

Selon les personnes ou les moments cela peut prendre des formes différentes :

  • Faiblesse généralisée
  • Manque de motivation, apathie
  • Maux de tête
  • Douleurs musculaires
  • Problèmes d’appétit (trop ou pas assez)
  • Problèmes de sommeil
  • Problèmes de mémoire
  • Trouble de la concentration
  • Problèmes de comportement (colère, agressivité ..)
  • Intolérance aux bruits
  • .. etc

Que faire pour être moins fatigué ?

La fatigue n’est pas votre ennemie,  c’est votre cerveau qui vous protège ; la fatigue est votre amie.

La réponse à donner, c’est d’arrêter de vous maltraiter !

Vous reposer, bien sûr, est la première chose à faire. Mais cela est peut-être difficile à cause de vos mauvaises habitudes de vie.
Voici rapidement quelques « bonnes pratiques » pour retrouver un repos réparateur:

  • Mangez équilibré et régulièrement
  • Faites du sport (cela aide à retrouver de l’énergie)
  • Ne faites pas trop de sport (le surentrainement est un problème classique chez les sportifs)
  • Dormez régulièrement (l’idéal est de se coucher et se lever toujours à la même heure)
  • Ajoutez des activités relaxantes dans votre journée
  • Arrêtez la caféine, la taurine, ou les autres trucs qui vous « boostent » faussement
  • Diminuez l’alcool (ça fait partie des faux booster)
  • Buvez plus d’eau dans la journée (la déshydratation même légère peut aussi causer une fatigue importante)

Respectez vos besoins fondamentaux !
Votre corps vous le rendra.

 

N’hésitez pas à me contacter : http://www.beaucaron.com/

 

Share Button

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.