Votre corps, cet étranger …

Vous êtes obsédé(e) par  ses imperfections, vous le tyrannisez, ou au contraire vous vous efforcez d’ignorer ses signaux … allez, avouez, vous le voyez souvent comme un ennemi à combattre ! Prenons quelques exemples dans lesquels vous vous retrouverez peut-être un peu,  des attitudes qui paraissent opposées mais se rejoignent étonnamment  dans le résultat :
  • Vous considérez ça comme un rabaissement de vous intéresser à  votre corps, car seul le travail intellectuel et ou spirituel est intéressant. Les cultures occidentales prônent un peu le mépris du corps... Pourtant ce dernier se rappelle parfois douloureusement à vous !
  • A l’inverse vous pensez vous intéresser beaucoup à  votre corps, parce que vous voudriez qu’il soit différent : des kilos en moins, des muscles en plus, une peau plus lisse … En réalité cette relation à votre apparence vous empêche également complétement de ressentir votre corps de l’intérieur. Vous dites que vous l’entretenez, mais vous ne travaillez que son apparence : régimes, crèmes, travail musculaire déséquilibré qui focalise sur ce qui se voit (abdos-fessiers, « gonflette » ...  ), le tout agrémenté de vêtements trop serrés, de chaussures inconfortables ..
Dans ces 2 exemples, votre corps est votre adversaire : vous faites tout pour ignorer ses messages ou luttez carrément contre lui ! En plus si on regarde bien, vous ne le connaissez pas si bien que ça et vous le maîtrisez peu ! On dirait bien qu’il fait plein de choses sans que vous en ayez conscience ou même contre votre volonté… Le voilà qui va parfois exprimer le contraire de ce que vous dites, à votre insu (exemple classique de l’attitude fermée, bras croisés, alors que vous dites combien vous êtes ouvert à une proposition …), ou qui va se crisper sans que vous ne vous en aperceviez pour supporter une situation qui vous pèse sans que vous osiez vous l’avouer. Votre respiration va s’accélérer si vous stressez, votre rythme cardiaque s’emballer quand vous devez parler devant un public … Vous en avez, des choses à apprendre sur lui … et surtout sur vous. Car enfin, c’est bien vous qui vous exprimez à travers ce corps, une partie de vous que vous devriez peut-être écouter un peu plus. Cet « ennemi » ne vous parle que de vous, et si vous voulez bien écouter ce qu’il a à vous dire, il se pourrait bien que vous trouviez les clefs pour avancer et changer ce qui ne vous plaît pas dans votre vie. Comment faire ? Revenir à l’essentiel, aux besoins fondamentaux, renouer avec les choses simples. Les actions qui vont vous ressourcer profondément vous ramènent à votre corps, à ressentir ce qui se passe de l’intérieur. Quelques clés pour y parvenir :
  • La pratique d’une activité physique est un moyen très simple de revenir vers son corps, sous réserve de le faire en portant une attention particulière à soi-même et dans le strict respect de votre corps
  • Se faire masser par une personne compétente va permettre de prendre conscience des tensions, et de les soulager.
  • Le travail sur la respiration est une clef incontournable pour un meilleur être : ce n’est pas pour rien que cela fait partie de tous les yogas, des méthodes de relaxation du monde entier et des techniques de méditation …
Quoi qu’il arrive, ne vous découragez pas. Et surtout faites-vous aider si vous n’y arrivez pas tout seul !! Bonne réconciliation avec vous-même !!   N'hésitez pas à me contacter : https://www.beaucaron.com