Chaud ou Froid pour soulager ???

C’est souvent un dilemme : faut-il appliquer du chaud ou du froid sur une douleur ?? Qu’est-ce qui est le plus efficace ?

LE FROID

Le froid pénètre jusqu’à 5cm dans les tissus, il va contracter les vaisseaux sanguins et engourdir la zone :

  • Diminution de la douleur grâce à l’engourdissement
  • Réduction du gonflement
  • Limitation du saignement interne sur un coup superficiel  (limiter les bleus)
  • Diminution de l’inflammation

C’est bon pour :

  • Très efficace sur un traumatisme récent (plus il est appliqué tôt, mieux c’est !).
  • Œdème, hématome, bleu
  • Douleur aigüe suite à élongation, déchirure musculaire, claquage, tendinite, entorse, luxations .. (Attention cela ne vous dispense pas d’aller voir un médecin rapidement !!)
  • Evitez de mettre du froid si vous grelottez déjà !

Comment on fait

On utilise une poche de glace (glaçons dans un sac congélation), un sac de petits pois congelés, ou un « coussin de froid » réutilisable qui se met au congélateur et qui contient un genre de gel qui accumule le froid et reste un peu souple. L’idée est de pouvoir épouser la forme de la zone à refroidir.
Attention, ne pas appliquer l’objet glacé directement, mais utiliser une serviette ou un linge afin de protéger la peau, car le froid brûle aussi …

Durée d’application : 20 minutes environ, à répéter toutes les 1 à 2H si nécessaire.

 

LE CHAUD

Le chaud ne pénètre que de 2-3 cm dans les tissus, il va principalement créer une vasodilatation et activer la circulation sanguine, ce qui va avoir plusieurs effets bénéfiques :

  • Le transport de l’oxygène et autres éléments nutritif va être amélioré
  • L’évacuation des toxines sera plus puissante et plus efficace
  • Les muscles vont de détendre

On peut optimiser l’application du chaud par un massage, qui accentue ces effets.

C’est bon pour :

  • Toutes les situations où vous avez les muscles raides et douloureux : courbatures, crampes, torticolis, douleurs sourdes liées aux tensions musculaires à la fin de la journée ..
  • Les effets du chaud sont aussi plutôt reconnus sur les douleurs « anciennes », et les douleurs chroniques.
  • En revanche c’est à éviter absolument sur un traumatisme récent (72H).

Comment on fait ?

On réchauffe la zone douloureuse avec une bouillote (c’est le plus simple !) ou avec des patchs chauffant ou autre poche magique en vente dans le commerce. Il ne faut bien entendu pas que cela soit trop chaud : une brûlure n’améliorera pas votre problème !
Durée d’application : 20-30 minutes environ, à renouveler toutes les 1 à 2 heures

 

Et la douche écossaise ?

Pas si bête, en fait une alternance de chaud et de froid serait particulièrement efficace dans certains cas d’inflammation grâce entre autre à l’effet de « pompage » qui en résulterait. A éviter toutefois sur un traumatisme récent, et il conviendra dans ce cas de terminer par du froid….

 

Contre-indications communes au chaud et au froid :

Le froid et le chaud sont à éviter pour les personnes qui ont des problèmes circulatoires ou cardiaques. Dans le doute consultez votre médecin.

Share Button

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.